Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Les organisations médicales sont demandeuses de tiers-payant généralisable en permanence des soins ambulatoires

Toutes les organisations syndicales de médecins concertées souhaitent, rejoignant les objectifs fixés par les cahiers des charges régionaux de la permanence des soins ambulatoires, que le tiers-payant intégral en PDSA puisse être facilité et généralisé. 33 % des actes de PDSA (activité régulée) sont réalisés hors tiers payant et 29 % en tiers payant RO non 100 %, alors que le tiers-payant sur la part RO est prévu par la convention médicale ; 2 à 3 millions d’actes médicaux majorés sur l’ensemble de la PDSA pourraient ainsi bénéficier des outils du TPG. Comme l’indique l’agence régionale de santé d’Ile-de-France (ARSIF) dans son cahier des charges 2018 de la PDSA, sous l’intitulé Développer l’accessibilité financière de tous les dispositifs de PDSA par le tiers-payant : « L’ARS s’inscrit en appui de la démarche précisée par la convention nationale organisant les rapports entre les médecins libéraux et l’Assurance maladie, visant à développer l’accès au tiers-payant dans le cadre de la permanence des soins, en particulier pour les lieux fixes de garde. Cette disposition est de nature à faciliter l’orientation des patients vers un dispositif de PDSA et à réduire sur ce point l’attractivité des services d’urgence. » Tant en maison médicale de garde ou point fixe qu’en effection mobile, une attention particulière devrait être portée aux systèmes d’information, notamment par les agences régionales de santé, afin que les associations de permanence des soins disposent de logiciels et terminaux adaptés permettant le tiers-payant intégral.

Les commentaires sont fermés.